Archive de la catégorie ‘les incendies’

Un amendement sur les DAAFS a été voté

Mercredi 11 février 2009

6 janvier 2009 : suite à un incendie mortel dans sa commune, Patrick Ollier souhaite que la proposition de loi sur les détecteurs de fumée puisse être votée au plus vite

En pleine nuit, un incendie accidentel s’est déclenché dans un immeuble de la résidence des Tarâtres, à Rueil-Malmaison provoquant le décès d’une personne. Patrick Ollier tient à rendre hommage à deux jeunes passants qui, apercevant les flammes depuis la rue, ont eu le réflexe salutaire d’aller réveiller les habitants endormis afin qu’ils évacuent les lieux. Sans leur courage, le bilan d’un mort aurait été beaucoup plus lourd. Ce drame vécu à Rueil cette nuit, rappelle la nécessité de voter dans les meilleurs délais la proposition de loi de 2005 visant à installer des détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation. Cette proposition de loi, adoptée par la Commission des Affaires Economiques que préside Patrick Ollier, est toujours en navette. Il est urgent que le gouvernement l’inscrive à l’ordre du jour de l’Assemblée. S’il ne souhaite pas le faire, Patrick Ollier présentera, par voie d’amendement, un dispositif concernant les détecteurs de fumée dans le cadre du texte sur le logement présenté par Madame Boutin.

 

L’Assemblée nationale a adopté la nuit dernière une disposition visant à rendre obligatoire, d’ici à cinq ans, l’installation de détecteurs de fumée pour les occupants de tous les logements, qu’ils soient locataires ou propriétaires.

 

 

L’amendement, introduit au projet de loi de Christine Boutin sur le logement, impose à tout occupant d’un logement, qu’il soit locataire ou propriétaire, l’obligation d’installer un détecteur de fumée, afin de « protéger sa propre famille, sous son propre toit, pour une somme de quelques dizaines d’euros ».

Cette mesure reprend une proposition de loi, déposée en 2005 après une série d’incendies meurtriers, qui a déjà été adoptée en première et deuxième lecture par le Sénat et l’Assemblée.

Le texte proposé donne cinq ans à l’occupant pour installer le dispositif à compter de l’entrée en vigueur de la loi.

 

Incendie : décès d’1 femme enceinte

Mardi 13 janvier 2009

Une femme de 35 ans, grièvement brûlée dans l’incendie hier d’un immeuble à Marseille et qui avait perdu dans ce drame l’enfant qu’elle attendait, est décédée des suites de ses blessures, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.
Cette femme qui était enceinte de neuf mois, avait été transportée à l’hôpital où elle est morte dans la nuit, a-t-on appris de source hospitalière.

Une fillette de deux ans et demi a également péri dans l’incendie de la cage d’escalier de cet immeuble de 15 étages dans le 13e arrondissement. Au cours de leur progression, les pompiers avaient découvert son corps dans les étages.
L’incendie s’était déclaré dans une gaine technique au 5e étage et s’était ensuite propagé à toute la cage d’escalier.

Source : AFP

 

alarme maison sans fil |détecteur volumétrique sans fil | détecteur d’ouverture sans fil | sirène intérieure sans fil | sirène extérieure sans fil |télécommande à distance |domotique |sécurité incendie |détecteur de fumée |détecteur de co  |extincteur  |prévention des risques.

Le dernier bilan de l’incendie à Bangkok

Mardi 13 janvier 2009

Le dernier bilan de l’incendie à Bangkok d’une boîte de nuit où les clients fêtaient le Nouvel An, s’établit à 61 morts, après le décès de deux des blessés à l’hôpital, a indiqué samedi un responsable des services de secours. 

 

 

 

l'incendie a fait 61 morts après le décès de deux des blessés

L‘incendie a ravagé dans la nuit de mercredi à jeudi le club Santika dans le district d’Ekkamai, un quartier de divertissement de la capitale thaïlandaise, faisant également plus de 200 blessés, notamment des Français, Britanniques, Suisses et Japonais.

« Le bilan est désormais de 61 morts, après le décès dans la nuit d’un homme et d’une femme », a indiqué Chatree Charoencheewakul, un responsable des services de secours. Le précédent bilan s’établissait à 59 morts.

« Sur les 89 personnes encore hospitalisées, 26 restent dans des unités de soins intensifs. Cinq sont dans un état grave et nous sommes très inquiets pour ces personnes », a-t-il indiqué, sans préciser la nationalité de ces blessés.

Une enquête sur les causes de l’incendie est en cours. Selon les premiers éléments, l’incendie a pu être déclenché par un spectacle pyrotechnique ou des cierges magiques distribués aux clients, mais la police vérifie également le circuit électrique.

L’établissement de deux étages, fréquenté par l’élite de Bangkok, pouvait accueillir 1.000 personnes, mais on ne sait pas combien s’y trouvaient quand l’incendie s’est déclenché.

 

alarme maison sans fil |détecteur volumétrique sans fil | détecteur d’ouverture sans fil | sirène intérieure sans fil | sirène extérieure sans fil |télécommande à distance |domotique |sécurité incendie |détecteur de fumée |détecteur de co  |extincteur  |prévention des risques.

 

Saint-Dizié: décès d’un bébé dans un un incendie

Mardi 13 janvier 2009

Un bébé d’un an est décédé lundi matin dans l’incendie d’un immeuble à Saint-Dizié (Haute-Marne) et six autres personnes ont été blessées, dont deux grièvement, a-t-on appris auprès des pompiers et du centre hospitalier.

Le sinistre s’est déclaré pour une raison inconnue vers 7h30 au 2e étage d’un immeuble de six étages, dans le quartier populaire du Verbois, a indiqué le lieutenant-colonel Pascal Farron, chef du Service départemental Incendie et secours (SDIS).

sas_pageid=’2358/16806′; // Page : manchettepub/leparisien.com/evenement/tourdefrance_article sas_formatid=1278; // Format : rectangle 2 300×250 sas_target= »; // Targeting SmartAdServer(sas_pageid,sas_formatid,sas_target);

Le feu a ravagé l’appartement où il a débuté et fait d’importants dégâts de fumée dans la cage d’escalier. Il a été éteint une heure plus tard grâce à la mobilisation d’importants moyens, dont dix engins d‘incendie, 35 sapeurs-pompiers et des médecins, selon les pompiers.

Sept personnes ont été évacuées vers l’hôpital: le bébé qui n’a pu être sauvé, deux blessés graves mais dont la vie n’est pas en danger  et quatre personnes admises pour des examens médicaux, a précisé la direction du centre hospitalier.

Une douzaine de familles dont les appartements étaient desservis par le même escalier ont été évacuées de l’immeuble.

Une enquête est en cours pour déterminer l’origine du sinistre. Le sous-préfet de Saint-Dizié et le député-maire François Cornut-Gentille (UMP) étaient sur les lieux.

 

 

alarme maison sans fil |détecteur volumétrique sans fil | détecteur d’ouverture sans fil | sirène intérieure sans fil | sirène extérieure sans fil |télécommande à distance |domotique |sécurité incendie |détecteur de fumée |détecteur de co  |extincteur  |prévention des risques.

Un mort et six blessés dans l’incendie d’une tour à Metz

Lundi 22 septembre 2008
22 septembre 2008

Un incendie, qui s’est déclaré lundi dans une tour d’habitation de 14 étages à Metz-Borny, a fait un mort et six blessés légers. Une personne âgée, qui se trouvait sur un lit médicalisé dans l’appartement du 5e étage, est morte dans les flammes, a indiqué le centre opérationnel d’incendie et de secours. L’incendie s’est déclaré vers 11h30 et une explosion a été entendue vers 13 heures, une épaisse fumée noire se dégageant alors de l’immeuble, a indiqué un témoin sur place. A 14 heures, le sinistre était maîtrisé, selon le Codis qui avait dépêché sur place une cinquantaine d’hommes et une quinzaine de véhicules de secours.

daafmts166certifinf2921999.jpg

Un mort dans l’incendie du boulevard Soult à Paris

Lundi 22 septembre 2008

 daafmts166certifinf2921999.jpg

Un mort dans l’incendie du boulevard Soult 

22.09.2008, 07h33

Une personne a trouvé la mort, cette nuit, dans l’incendie d’un immeuble du XIIe arrondissement à Paris. Le corps carbonisé d’un animal a également été retrouvé dans les décombres. Un premier bilan avait fait état de deux décès.

Au total, 128 résidants ont été évacués du 64 boulevard Soult, où le feu s’est déclenché au 8e étage, vers 2h30. Quelque 120 pompiers, 25 engins et 60 policers ont été mobilisés pour venir à bout de l’incendie qui s’est déclenché dans une chambre de bonne, au dernier étage d’un immeuble de la Ville de de Paris. Neuf lances ont été nécessaires pour maîriser le feu, circoncrit vers 4h45.

Un pompier et un policier ont été légèrement blessés. A 8h30, ce matin, le sinistre était complètement éteint. Le boulevard Soult fermé à la circulation «Le feu s’est propagé très vite sur le toit en raison du vent», selon les témoins. L’évacuation des locataires s’est faite dans le calme, en l’absence de fumée à l’intérieur de l’immeuble. Les policiers ont frappé à toutes les portes pour rassembler les habitants das la cour. Ces derniers ont été évacués à 50 m, au Centre international de séjour de Paris. L’identification de la victime s’annonce difficile, le corps étant complètement calciné. Il pourrait s’agir du locataire qui occupait la chambre de bonne d’où est parti le feu. L’origine du sinistre était ce matin encore indéterminée. Compte tenu de l’importance des dégâts et de la quantité d’eau déversée pour éteindre l’incendie, le boulevard Soult sera fermé à la circulation toute la matinée de lundi, ce qui devrait entraîner de gros problèmes de circulation dans ce secteur.

daafmts166certifinf2921999.jpg

Trois morts dans un incendie à Paris

Jeudi 8 novembre 2007

news.jpgjeudi 8 novembre 2007 10h30

Un violent incendie a frappé dans la nuit de mercredi à jeudi un petit immeuble situé passage Brady dans le Xe arrondissement de Paris. Deux femmes dont une enceinte et une fillette sont décédées, onze autres personnes sont blessées. Le préfet de police s’est rendu sur place, les causes de l’incendie ne sont pas encore connues.

Autre source…

Deux femmes, dont une enceinte, et une fillette âgée de 10 ans sont décédées cette nuit lors d’un incendie dans un petit immeuble du célèbre passage Brady dans le Xe arrondissement. Onze personnes ont également été blessées, dont un sapeur-pompier. Deux blessés sont dans un état grave. Le sinistre a éclaté vers 3H30 dans la cage d’escalier de cet immeuble d’habitation de cinq étages au 75 passage Brady, qui est occupé au rez-de-chaussée par un restaurant et au premier par les cuisines de celui-ci. Une dizaine de sauvetages ont été réalisés par les sapeurs-pompiers, dont les effectifs sur place se montaient à 150 personnes et à 20 engins peu après 5h00, heure à laquelle le feu a été éteint. Une centaine de personnes de l’immeuble sinistré et de l’hôtel contigu ont été évacuées vers la mairie, toute proche.

Les causes du drame ne sont pas connues. Jean-Michel Beau, ancien syndic du passage et qui habite en face de l’immeuble, avance l’hypothèse « d’un court-circuit électrique au rez-de-chaussée ». Le maire de Paris Bertrand Delanoë s’est rendu sur place mais s’est dit « pas en mesure de donner des informations sur les causes de l’incendie« . Le préfet de police, Michel Gaudin, la ministre du Logement, Christine Boutin, et le haut commissaire aux solidarités actives, Martin Hirsch, se sont également rendus sur les lieux.

Le passage Brady, là où s’est déroulé l’incendie, est un passage couvert situé entre la rue du Faubourg Saint-Denis et la rue du Faubourg Saint-Martin. Il se trouve dans un quartier populaire où vit une importante communauté kurde. Le passage construite en 1826 a connu six incendies au cours des douze dernières années.

La vétusté des lieux, combinée à la méconnaissances des règles élémentaires de sécurité, l’absence de détecteur de fumée et d’extincteurs sont les principales causes d’incendies en France

Achetez des détecteurs de fumées conforme NF

Explosion dramatique à Bondy: Un décès, le «pronostic vital engagé pour 3 ou 4 blessés»

Mercredi 31 octobre 2007

articlebondy1.jpgLe «pronostic vital» était engagé mardi soir pour «trois ou quatre» des personnes blessées lors de l’explosion d’une conduite de gaz à Bondy (Seine-Saint-Denis), a indiqué à la presse le préfet de Seine Saint-Denis, Claude Baland.

Pour l’instant, le bilan s’élève à un mort – a priori un homme – et 46 blessés, dont 13 graves, selon le chef d’escadron de la brigade des pompiers de Paris, Florent Hivert.

Achetez des détecteurs de gaz domestique conforme NF

«Risque d’effondrement de l’immeuble»

Ce dernier a ajouté que tout risque d’explosion sur le site était écarté en début de soirée. Les Sapeurs pompiers poursuivaient jeudi soir «la fouille du restaurant» qui a été le plus touché, à l’angle des rues Jules-Guesde et Roger-Salengro.
vignettebondy2.jpg
Selon leur porte-parole, l’immeuble était confronté à «un risque d’effondrement».
«Nous avons organisé un relogement pour trois familles qui sont placées dans un hôtel cette nuit et dès demain (mercredi) matin nous allons leur chercher un logement plus durable avec l’office HLM», a précisé le maire (PS) de Bondy, Gilbert Roger. «Le reste des personnes ont pu regagner leur appartement», a-t-il souligné.

Présente sur les lieux, la ministre de l’Intérieur Michèle-Alliot Marie avait fait état, dans un premier temps, de neuf blessés graves. Le Premier ministre, François Fillon, s’est également rendu sur place. «Tout sera mis en oeuvre pour que les conséquences matérielles, au moins, de cet accident, soient effacées le plus vite possible», a-t-il assuré.

Achetez des détecteurs de gaz domestiques

Une conduite de gaz «heurtée par un tractopelle»

Le scénario de l’explosion se précise. Elle est «la conséquence d’une canalisation de gaz naturel endommagée lors de travaux», a annoncé Gaz de France dans un communiqué. L’explosion s’est produite à 13h55 à côté du café-restaurant l’Etoile du centre, un établissement d’une centaine de places situé à 50 mètres de l’hôtel de ville.

C’est «un tractopelle qui a ébréché la conduite de gaz» lors de travaux de voirie, a expliqué Gilbert Roger. On ne connaît pas l’origine des étincelles qui ont ensuite provoqué l’explosion. L’adjointe au maire, Sylvine Thomassin, citée par la chaine, indique que «quelqu’un a [alors] eu l’idée criminelle d’allumer un briquet». Selon des témoignages, un ouvrier serait venu dire aux personnes attablés dans le restaurant : « Femez la porte, éteignez vos cigarettes ». En vain. Le café-restaurant de deux niveaux a été soufflé juste après. Le patron du restaurant et une serveuse auraient été «très grièvement brûlés».

Selon LCI.fr, la conduite qui a explosé était semble-t-il enterrée à 50 cm de profondeur au lieu des 80 cm réglementaires. «Pour l’instant nous n’avons pas idée de la profondeur de cette conduite de gaz», a affirmé Gilbert Roger. «Une enquête dans le cadre de la flagrance a été confiée à la Sûreté départementale avec le procureur de la République afin de déterminer les causes du drame», a précisé le directeur départemental de la sécurité publique David Skuli, soulignant que «le conducteur du tractopelle a été auditionné et est très choqué».

Achetez des détecteurs de fumées conforme NF

«Des gens en flammes»

Selon Axel Ardes, le blogueur du Bondy Blog, les ouvriers d’un autre chantier en face ont vu des gens «sauter du premier et du deuxième étage du bâtiment touché et courir en flammes sur la route».

Les blessés graves ont été conduits dans les hôpitaux parisiens de Cochin et de Saint-Antoine et à l’hôpital militaire de Percy à Clamart (Hauts-de-Seine), spécialisé dans le traitement des grands brûlés, a précisé Florent Hivert. Les victimes souffrent de blessures par effet de souffle et de brûlures profondes au visage et aux mains, selon un médecin urgentiste sur place. Le Monoprix tout proche a été transformé en poste médical avancé afin de dispenser les premiers soins.

150 sapeurs-pompiers et 42 engins, dont six lances à incendie, ont participé à la lutte contre l’incendie, circonscrit vers 16h30, dans le cadre du plan rouge, a précisé Florent Hivert.

Achetez des détecteurs de fumées conforme NF

Incendies en Californie : premiers succès des pompiers

Samedi 27 octobre 2007

h3ill970866cali2.jpgLes pompiers californiens ont remporté leurs premières victoires, mercredi 24 octobre, contre les importants incendies qui ravagent le sud de l’Etat. A la faveur d’une accalmie des vents au nord de Los Angeles, les soldats du feu ont réussi à maîtriser deux foyers d’incendie importants. 

D’autres progrès ont été constatés à Malibu, ville prisée des stars et des millionnaires au bord du Pacifique, où les ordres d’évacuation ont été levés, tandis que dans le comté d’Orange, plus au sud, les pompiers se sont rendus maîtres à 50 % d’un feu criminel qui s’étendait sur 80 km2, à proximité de la ville d’Irvine. Ils continuaient néanmoins à lutter âprement, dans la région de San Diego encore plus au sud, où les flammes ont parcouru 1 200 km2, rayé de la carte des quartiers entiers après avoir chassé 500 000 personnes de chez elles, et menaçaient toujours des centaines de maisons.

Mercredi matin, le gouverneur Schwarzenegger a annoncé que les dix-huit incendies recensés en Californie du Sud avaient fait trois morts et quarante blessés. Selon lui, 1 664 bâtiments, dont 1 436 maisons, ont été détruits. Près de 8 900 pompiers, parmi lesquels 2 600 prisonniers formés à la lutte contre les flammes et provisoirement libérés, sont déployés dans la région, soutenus par 90 avions et hélicoptères. Rien qu’autour de San Diego, près de la frontière avec le Mexique, les dégâts sont évalués à plus d’un milliard de dollars, chiffre qui ne prend pas en compte les pertes d’activité des entreprises.

Attendu jeudi à San Diego, le président George W. Bush a signé, mercredi, un décret déclarant la Californie du Sud zone de « désastre majeur », ce qui va permettre d’allouer des fonds fédéraux pour aider les victimes et financer la reconstruction des infrastructures. Les autorités ont aussi tâché d’organiser au mieux la prise en charge des personnes déplacées, avec en tête le souvenir traumatisant de la débâcle des secours après l’ouragan Katrina en Louisiane. Quatorze mille personnes évacuées ont passé une troisième nuit dans le grand stade Qualcomm de San Diego. Beaucoup d’entre elles ont dit leur satisfaction face à la réponse des autorités : propreté, nourriture et eau en abondance, voire des séances de yoga, d’acupuncture et de massage, des clowns et des sucreries pour distraire les enfants.

Le sud de la Californie reste la proie des flammes

Vendredi 26 octobre 2007

 LOS ANGELES (AFP) – Deux spectaculaires incendies qui ravagent une région désertique et accidentée dans le sud de la Californie n’en font plus qu’un et ont commencé à s’attaquer à des arbres à flanc de montagne après avoir parcouru quelque 25.000 hectares en cinq jours.« Les deux incendies ne font plus qu’un depuis cet après-midi à 14H55″ (21H55 GMT), a déclaré Kristel Johnson, une porte-parole des pompiers.Les soldats du feu craignaient un tel scénario, alors que leurs efforts risquent d’être contrariés par des températures caniculaires qui devraient persister pendant toute la fin de la semaine.

 Incendie dans les Montagens San Bernardino en Californie, le 14 juillet 2006 - ©AFP/Getty Images - Jamie RectorJeudi, le gouverneur de l’Etat Arnold Schwarzenegger a déclaré l’état d’urgence dans la région située entre 100 et 200 km à l’est de Los Angeles, où 2.000 pompiers sont mobilisés, épaulés par une vingtaine de bombardiers d’eau et d’hélicoptères, et une centaine de camions pompes.

Onze personnes, neuf pompiers et deux civils, ont été légèrement blessées par les flammes depuis mardi. Dans le même temps, plus de 150 bâtiments ont été détruits, dont un tiers de maisons d’habitation, selon un nouveau bilan.

Le premier feu, déclenché dimanche par la foudre et attisé depuis mardi par des températures caniculaires et des vents soutenus, avait ravagé vendredi matin 21.500 hectares. Le second, plus à l’ouest, et également d’origine naturelle, en a parcouru 3.300.

Ces bilans n’ont pas sensiblement évolué dans la journée de vendredi, selon Mme Johnson, qui a précisé que « 1.500 habitations restent menacées ».

Les deux feux se sont rejoints à une vingtaine de kilomètres au sud des stations touristiques de montagne autour du lac de Big Bear, à 2.000 mètres d’altitude, qui ne semblent toutefois pas menacées dans l’immédiat.

C ©AFP/Getty Images - Jamie Rectores villages sont situés en plein coeur de la forêt nationale de San Bernardino, extrêmement vulnérable aux incendies en raison de l’escarpement du terrain et de la présence de grandes quantités de bois mort.

La télévision locale KCBS2 a montré en fin d’après-midi des images en direct prises d’hélicoptère, montrant des pins morts de plusieurs dizaines de mètres de haut, flambant comme des torches. Jusqu’alors, le feu avait surtout parcouru des zones de broussailles et de végétation désertique.

La police a demandé aux milliers d’estivants de Big Bear de se tenir prêts à évacuer la zone, mais se sont voulues rassurantes dans l’immédiat.

« Même si les fumées ont continué à obscurcir le ciel vendredi, le vent tendait à écarter ce feu de la région de Big Bear », a indiqué Mme Johnson. « Il n’y a aucun danger pour les habitants de Big Bear à l’heure actuelle ».

Sur l’aile est du feu, à quelques kilomètres du Parc national du Joshua Tree, l’ordre d’évacuation de plusieurs centaines de maisons, annoncé jeudi, reste en vigueur.

 La tâche des pompiers a été compliquée par la nature du terrain parcouru par les flammes, escarpé et difficile d’accès. Selon eux, « les flammes peuvent gagner jusqu’à 30 mètres par minute, et provoquer de nouveaux foyers jusqu’à 500 mètres de distance ».

Les services météorologiques prévoient pour samedi des températures très élevées en Californie du sud, notamment dans le désert: jusqu’à 48 degrés Celsius à Palm Springs, au sud de la zone sinistrée.

L’Ouest des Etats-Unis est chaque année touché par des feux de broussailles ou de forêts, notamment la Californie où au moins 22 personnes ont été tuées fin 2003 par des incendies qui ont détruit 3.000 habitations et brûlé quelque 3.000 km2.

Nos conseils

Pour votre sécurité, faites attention à bien débroussailler autour de votre maison, coupez les arbres qui y sont tous près ( moins de 4 mètres ). Ne faites pas d’écobuage sans prendre toutes les précautions nécessaires, gardez à proximité un extincteur

1234